Historique

 

Le Centre international pour la prévention de la criminalité (CIPC) a été créé en 1994 suite aux appels à l'action provenant des autorités locales.



Évènements clés ayant conduit à la création du CIPC:

 •    Une rencontre tenue à Strasbourg (France) en 1986 à l'initiative du Conseil de l'Europe qui a traité du rôle des politiques locales dans la gestion de la violence urbaine et de l'insécurité. Suit en 1987 à Barcelone une conférence sur la réduction de l'insécurité urbaine qui donne lieu à la création du Forum Européen pour la Sécurité Urbaine. La Déclaration finale de cette conférence souligne l'importance de "faciliter l'échange d'informations sur la prévention de la délinquance".

•    En 1989, se tient à Montréal (Canada) la Première conférence européenne et nord-américaine sur la sécurité et la prévention de la criminalité en milieu urbain, organisée par des associations de villes dont la Fédération des municipalités canadiennes (FCM), la United States Conference of Mayors et le Forum Européen pour la Sécurité Urbaine (FESU). La Déclaration finale note qu'il "conviendra de rechercher les modalités permettant de poursuivre de façon permanente les échanges d'informations engagés à Montréal".

•   En 1990, la Communauté urbaine de Montréal (CUM), avec le soutien d'associations de villes, élabore le projet d'établir à Montréal un organisme international favorisant les échanges et la coopération technique entre autorités locales pour rendre les villes plus sûres. Cette proposition a été soumise aux participants à la Conférence de Paris.

•    En 1991, la Déclaration finale de la Deuxième conférence internationale sur la sécurité, les drogues et la prévention de la délinquance en milieu urbain tenue à Paris invite "les pays développés à s'associer pour la création d'un centre international pour la prévention de la délinquance, en accord avec les objectifs des Nations Unies, qui pourra s'affilier à celles-ci".

•    La rencontre ministérielle de Versailles en 1991, chargée d'élaborer un Programme des Nations Unies efficace en matière de prévention du crime et de justice pénale, "accueille avec satisfaction la proposition adoptée par la Conférence de Paris prônant la création d'un centre international pour la prévention du crime".

•    En 1992, un groupe de travail international ad hoc comprenant des représentants de divers pays, des associations de villes, des instituts des Nations Unies et des organismes et des experts en prévention s'est réuni à Montréal (Canada) pour discuter de la mission, de l'organisation et des activités du futur Centre.

•    En 1993, les gouvernements du Canada, de France et du Québec adoptaient une déclaration relative à la création à Montréal du Centre international pour la prévention de la criminalité et, avec la CUM, la FMC et le FESU ainsi que la Société du centre de conférences internationales de Montréal, convenaient d'en former le Conseil constituant.