Publication

CIPC » Publications » Coup d’œil sur le rapport « Prévention de la criminalité associée aux drogues »

Coup d’œil sur le rapport « Prévention de la criminalité associée aux drogues »

Auteur(s) : CIPC


De tout temps l’être humain a eu recours aux psychotropes, légaux et illégaux. Or, cette consommation peut avoir une influence sur la criminalité, que l’influence de la substance provoque des comportements violents ou agressifs, ou que la nécessité de consommer se traduise par des infractions économiques afin de pouvoir soutenir une dépendance. Les jeunes sont particulièrement à risque de consommer et de commettre ces infractions.

Ce rapport s’intéresse donc à la criminalité commise sous l’influence de la drogue ou pour acquérir de la drogue par les jeunes, et plus précisément à la manière dont différentes sociétés se sont ingéniées à prévenir cette criminalité.
Dans un premier temps, l’étude présente un cadre théorique de la prévention de la criminalité associée aux drogues. Tout d’abord les différentes substances et leur potentiel criminogène sont examinés : toutes drogues ne présentent pas les mêmes risques pour la santé des individus ou pour la société. Elle s’intéresse ensuite aux interventions qui ont démontré une efficacité en matière de prévention de la délinquance auprès des jeunes. Finalement, elle recense les approches reconnues comme efficaces pour diminuer la consommation de drogues illégales au niveau scolaire, familial et communautaire. Les approches fructueuses de réduction des méfaits (réduire la criminalité commise sans nécessairement réduire la consommation) et de prévention de la récidive sont également présentées.

Dans un deuxième temps, les stratégies en matière de drogue de sept pays sont étudiées, ainsi que leur approche de la réduction de la criminalité : le Canada, la Suisse, le Royaume-Uni, le Portugal, les Pays-Bas, l’Australie et les États-Unis, offrant par là-même une panoplie d’approches préventives. L’étude s’intéresse notamment à la manière dont les jeunes sont pris en considération : l’approche est-elle participative? Prévoit-elle la réduction de la marginalisation? Comporte-elle des interventions en milieu scolaire? Communautaire?

Finalement l’étude présente une analyse comparative de ces différentes approches, soulignant les valeurs qui sous-tendent chaque stratégie, ainsi que la vaste gamme d’interventions possibles pour la mise en œuvre de la prévention.

Le rapport sera disponible prochainement.