Rapport

CIPC » Publications » Rapports » Cartographie de la criminalité au Québec

Cartographie de la criminalité au Québec

Une tentative d’état des lieux

Auteur(s) : Serge Colombié

 

La Géocriminologie ou l’utilisation de la cartographie à des fins de sécurité publique ou de prévention de la délinquance est en pleine expansion au Canada, notamment au sein de la province du Québec. L’étude de Josée Savoie datant de 2005 sur le « géocodage des données de la criminalité » démontre que près de 50% des forces publiques au Canada utilisent l’outil cartographique.

Cet article retrace les expériences menées par des universitaires et des responsables de services de police. Malgré tout, on est encore loin d’une propagation à l’ensemble de la Province. En effet, des difficultés pour obtenir un géocodage de qualité se font jour, en raison de la superficie importante du territoire non urbanisée de la Province du Québec ou encore de l’imprécision des adresses des fichiers des services de police. Pour autant, l’arrivée et la généralisation de la version 2.2 de La Déclaration Uniforme de Criminalité (DUC) entretient de réels espoirs en ce  domaine.

 

Télécharger le rapport (PDF)