Publications & Événements

CIPC » Bienvenue » Mini-conférence du CIPC le 28 février 2018 sur la coordination, un facteur de succès dans les projets de prévention de la criminalité

Mini-conférence du CIPC le 28 février 2018 sur la coordination, un facteur de succès dans les projets de prévention de la criminalité

La coordination – Un facteur de succès dans les projets de prévention de la criminalité

Auteur(s) : CIPC

 

Le Centre international pour la prévention de la criminalité (CIPC) a tenu une mini-conférence le 28 février 2018, de 10h00 à 12h00 sur les enjeux de la coordination en matière de prévention de la criminalité. Considérant l’évolution rapide et constante des dynamiques locales de la criminalité, les réponses préventives exigent une mise à jour fréquente de la connaissance et des pratiques et ainsi qu’une évaluation des pratiques de coordination entre les acteurs du milieu et les paliers décisionnels concernés.

 

L’objectif de cette rencontre était donc double :

 

  1. La coordination et le soutien aux actions locales : comment obtenir les conditions gagnantes?

À l’aide d’un diagnostic local de sécurité, les acteurs du milieu peuvent plus facilement déterminer une démarche qui permettra de répondre aux enjeux identifiés. Toutefois, le succès d’une telle démarche dépendra, en grande partie, de la réponse commune et concertée des acteurs concernés. Dans cette première partie, M. René-André Brisebois, Criminologue au Centre jeunesse de Montréal – Institut universitaire et Coordonnateur du Réseau d’échanges et de soutien aux actions locales (RÉSAL), a présenté l’approche du RÉSAL en matière de coordination et de résolution de problèmes, ainsi que les avantages de l’action concertée.

 

  1. L’évaluation de la coordination : comment améliorer les processus de coordination?

En 2015, le CIPC a réalisé une étude sur la coordination des différents paliers de gouvernement, en matière de prévention de la criminalité, en Amérique latine. Cette étude est arrivée à la conclusion que le succès des projets de prévention dépendait en grande partie de la qualité de la coordination entre les différents niveaux de gouvernement. Ce projet aura, entre autres, permis l’élaboration d’un guide de coordination, financé par la Motorola Solutions Foundation, pour évaluer les processus de mise en œuvre de projets au niveau local, prenant appui sur l’analyse des relations entre les acteurs et les différents niveaux décisionnels. Présenté par Pier Alexandre Lemaire, Analyste et chargé de projets au CIPC, l’objectif de cette deuxième partie était d’expliquer comment réaliser ce type d’évaluation et de démontrer la pertinence et les avantages concrets d’une telle évaluation.

 

Cette présentation est disponible en ligne en 2 parties:

 

La coordination et le soutien aux actions locales: comment obtenir les conditions gagnantes?

 

L'évaluation de la coordination: comment améliorer les processus de coordinataion?